Les voyages d’affaires en Allemagne

Lorsque le salarié est amené à partir en voyage pour raisons professionnelles, il peut déduire les frais de déplacement, de nourriture, d’hébergement et les frais annexes (Reisekosten) dans les conditions suivantes.

Les frais de déplacement

Les frais de déplacement (train, avion, voiture) sont déductibles pour leur montant réel sur justificatif (billets d’avion, de train).

Lorsque le salarié utilise une voiture (sa voiture privée ou un véhicule de fonction), il peut déduire les frais de déplacement forfaitairement à concurrence de 0,30 € par kilomètre parcouru.


Les frais de nourriture

Les frais de nourriture sont déductibles selon des montants forfaitaires en fonction de la durée d’absence.

–    Pour une absence de plus de 24 h, le forfait est de 24 € par jour.

–    Pour une absence de plus de 8 h, mais de moins de 24 h, le forfait est de 12 € par jour.

Lorsque les repas sont fournis par l’employeur, les forfaits doivent être réduits de 20 % (petit-déjeuner) ou de 40 % (déjeuner, dîner).

Pour les voyages d’affaires en dehors de l’Allemagne, les montants des forfaits varient selon les pays et les villes. Ainsi pour un voyage d’affaire à Paris, les forfaits sont les suivants :

–    Pour une absence de plus de 24 h, le forfait est de 58 € par jour.

–    Pour une absence de plus de 8 h, mais de moins de 24 h, le forfait est de 39 € par jour.

La déduction des frais de nourriture est limitée est aux trois premiers mois consécutifs passés au même endroit.


Les frais d’hébergement

Les frais d’hébergement (frais d’hôtel) sont déductibles pour leur montant réel sur justificatif.

 


Les frais annexes

Les frais annexes sont déductibles pour leur montant réel sur justificatif.

Il s’agit notamment des frais suivants (la liste n’est pas exhaustive) :

  • Frais de consigne (bagage)
  • Frais de parking
  • Pourboires versés au personnel de l’hôtel
  • Frais de télécommunication professionnelle ou, si le voyage dure plus d’une semaine, frais de télécommunication avec la famille.

Lorsque l’employeur rembourse les frais de voyages d’affaires à son salarié dans les limites exposées ci-dessus, le remboursement constitue un avantage en nature. Cet avantage en nature est toutefois exonéré d’impôt. Parallèlement, le salarié ne peut pas déduire de son salaire les frais qui ont fait l’objet d’un remboursement par l’employeur.

 


Source Photo: Ryan McGuire, http://gratisography.com/